Les Eternels Index du Forum Les Eternels
Forum du clan Les Eternels
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Renaissance des Dragons

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Eternels Index du Forum -> La Ville -> La Bibliothèque RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jemsie
Ami(e)
Ami(e)

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2007
Messages: 20
Féminin
Caractéristique: Magette

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 13:12 (2007)    Sujet du message: La Renaissance des Dragons

Je suis Jemsie, magicienne récemment arrivée sur les terres d'Apéro. La route a été longue pour venir jusqu'ici. Voila longtemps déjà, un vieux mage m'a enseigné les rudiments de la magie. Sa bibliothèque poussiéreuse était remplie d'ouvrages plus magnifiques les uns que les autres, leur reliures de cuirs
avec des lettres d'Or étincelaient à la lumière des bougies. Et pourtant c'est vers un très vieux livre usé et rapiécé, qui semblait tenir par miracle d'un seul tenant, que j'étais attirée. Après une dure journée de travail sous les ordres du vieux mages (son nom reste mystérieux, je l'appelais "Maître" et il ne me demanda jamais de l'appeler autrement), je cédais à la tentation et ouvrit ce livre qui m'obsédait. Le titre était écrit à la main, et était porteur de promesses :


La Renaissance des Dragons


La main légèrement tremblante, je tournais les pages de cet ouvrage, une sorte de journal, je pense, et me laissais entraîner dans cette aventure que je devinais par avance merveilleuse.


Autrefois, le peuple d'Onechak vivait en paix, et en harmonie avec le peuple des dragons. Notre race était fière et puissante, et les valeureux dragons étaient nos amis. Mais le Grand cataclysme, annoncé par la Prophétie des Ombres, a changé tout cela. Le plus grand des malheurs est arrivé : il y a près de 2000 ans, le dernier des dragons s'est éteint...

Cette terre magnifique dont nous étions si fière n'est plus, elle-non plus. Les créatures de l'Ombre hantent désormais nos villes et nos villages, les hommes gagnés par la corruption, se battent entre eux, avides d'or et de pouvoir, et les elfes ont fui dans leurs havres, méprisant la nature corrompue de ceux qu'ils considéraient autrefois comme des frères.

C'est dans ce monde dénaturé que je suis né, moi Flar, fils de Mardok et d'Ambella. Ma famille, qui descend d'un noble lignage, ne fait pas honneur à ses ancêtres. Mon père règne en tyran sur ce qui reste de nos terres, terrorisant toute créature vivante et imposant sa volonté avec les menaces les chantages, et la force cruelle. Mes trois frères aînés sont morts dans des joutes sans fin, désirant montrer à notre père qu'ils étaient chacun les mieux placer pour être son héritier. Au côté de père, il ne reste que ma mère, qui pleure des fils et la cruauté de leur père à longueur de journée, et moi, qui tremble de honte et de colère à chaque acte de mon géniteur.

J'ai aujourd'hui 15 ans, et jusqu'à l'année dernière, j'étudiais les sciences, les lettres, l'histoire avec Polius, mon très cher précepteur. Père l'a tué lui-même il y a maintenant 10 mois, quand mon dernier frère Amgam est mort sous les coups d'un guerrier qu'il avait défié. Polius a osé dire à mon père que ma destinée était avec les sages, dans la cité de Joria, le dernière ville de lumière. Pour les sages là-bas, les dragons étaient réels, et n'étaient pas devenus légende ou mythe comme pour la plupart des habitants d'Onechak. Au plus profond de mon coeur et mon âme, je désirais aller étudier avec ces sages et trouver une solution au Mystère des Oeufs de Pierre, et grâce à Polius, j'avais gagné mon droit d'entrer dans Joria... Mais mon rêve a pris fin avec les
morts d'Amgam et de Polius, et aujourd'hui je suis mon père partout où il va : il m'apprend à être son successeur.

Désormais, les jours se suivent et se ressemblent : ce n'est que massacres et autres atrocités, auxquels je dois assister, et j'entame ce journal car j'ai peur de changer, j'ai peur de devenir le digne fils de Mardok le cruel, et ces lignes représentent tout l'espoir qu'il me reste. J'ai tant de fois songé à la fuite, ces derniers mois, mais il me faudrait abandonner ma mère, et la fureur de mon père serait telle qu'il anéantirait tout sur son passage. J'ai pourtant de fortes chances de quitter ce monde bientôt : les créatures de l'Ombre et de la Nuit sont de plus en plus aventureuses, et le feu salvateur ne les intimide même plus. Si rien ne change, les Ombres vont gagner leur combat, et la race des hommes rejoindra alors celle des dragons dans les légendes. Hier, nous sommes allès jusqu'au bourg de Sciota, à quelques miles seulement de notre chateau, et le spectacle que nous y avons trouvé témoignait qu'une fureur, bien pire et bien plus vile que celle du seigneur des lieux, était passée par là. Les murs détruits étaient peints de sang, et nous n'avons trouvé aucun survivant. Mais ce qui m'a le plus troublé, je crois, ce ne sont pas les restes de corps déchiquetés que se disputaient les charognards, mais le fait de voir la peur dans les yeux de mon père. Cette fois, Mardok avait trouvé un adversaire plus terrible que lui, et le maître de ces terres désolées se doutait lui aussi que la fin était proche.

Les rondes ont été doublées, et les gardes ont reçu l'interdiction de se saouler. Certains sont venus me demander ce qu'on allait faire, à moi Flar ! Ce qui prouve à quel point les choses vont mal. Ce soir, où le jour suivant, les Ombres attaqueront, et rien ne dit que nous pourrons leur résister...



HRP/ : J'ai écrit ce RP il y a quelques temps déjà, car le forum de la guilde dans laquelle je suis pour le jeu Alidhan est très actif niveau RP. J'ai écrit plusieurs suites depuis, mais je n'ai pas encore fini et je n'avais pas vraiment le temps d'en commencer un nouveau pour ce forum. Alors j'espère que vous ne m'en voudrez pas de vous poster une histoire déjà postée ailleurs...
Je mettrai la suite plus tard, si le début vous plaît... /HRP


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 6 Juil - 13:12 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Jemsie
Ami(e)
Ami(e)

Hors ligne

Inscrit le: 24 Juin 2007
Messages: 20
Féminin
Caractéristique: Magette

MessagePosté le: Lun 17 Sep - 12:00 (2007)    Sujet du message: La Renaissance des Dragons

Cela fait tellement longtemps que j'ai écrit ces dernières lignes...Depuis cette nuit de terreur, les choses ont pris une allure frénétique, les évènements s'enchaînent plus vite qu'un cheval au galop...Mais moi auusi, je m'emballe, et mieux vaut reprendre mon récit là où je l'ai terminé. C'est étrange, tout me parait à la fois si flou et si précis...

Ce soir là, la nuit était tombée très rapidement. Sa noirceur était presque palpable, et la lumière des torches semblait comme absorbée par les ombres. Le calme et le silence était pesant, personne ne songeait à dormir, même les nourrissons gardaient les yeux ouverts...Minuit était passé depuis bientôt une heure lorsque les premiers hurlements se firent entendre : à quelques centaines de mètres seulement du chateau, une créature inhumaine lança le signal d'attaque, suivis par des réponses qui nous glaçaient le sang. Pourtant du haut des remparts, on ne voyait rien, à peine pouvait-on soupçonner un mouvement rapide à la limite de notre vision. LA peur était visible sur le visages de tous les soldats, mais aussi une sorte de soulagement : "ça" avait commencé, et quoi qu'il se passe dorénavant, ils allaient pouvoir se battre, et peut-être survivre. A ma grande surpride, moi aussi j'étais impatient de me battre. Je n'avais encore jamais combattu dans une véritable bataille, mais je me sentais près à utiliser tous les coups, bottes et parades que Nagmir, le maître d'armes, m'avait enseigné sous l'insistance de mon père. Ma main était serrée sur le pommeau de mon épée, et comme tous les autres, j'attendais le premier assaut.
Il vint du ciel. Des ombres de la taille d'un cheval nous foncèrent dessus. Des griffes longues et acérées fendaient l'air, et lacéraient tout sur leur passage. Tout ne dura que quelques minutes, ou quelques secondes même, mais quand le calme revint, plus de la moitié des soldats étaient à terre, et ceux qui étaient encore debout portaient des traces de la bataille. Je sentais le sang sur mon visage, et mon épaule gauche était douloureuse. J'étais sur d'avoir tranché plusieurs fois la chair de ces choses, et la substance noirâtre et visqueuse qui engluait mon épée le prouvait, mais il n'y avit aucune trace d'un seul cadavre de ces créatures.
Nous eumes à peine quelques instants pour souffler, et alors un torrent de monstres plus ignobles et affreux les uns que les autres. Mon corps bougeait, mon épée tranchait, mais mon esprit était ailleur. J'étais térrorisé, et je me demandais comment j'étais seulement capable de bouger. Partout des hurlements, cette fois d'hommes, de femmes et aussi d'enfants retentissaient partout dans le chateau.
Enfin, au bout d'une éternité, il n'y avait plus rien à combattre. J'avais perdu mon épée depuis longtemps, et la pique que j'avais récupérée me servait à présent de soutient. J'étais fourbu, je souffrais d'une bonne dizaine de coupures plus ou moins profondes, et mon crâne me faisait souffrir le martyre. Et j'étais vivant. Comment j'avais survécu, je ne le savais pas, puisque tant de geurriers redoutables avaient succombé, cette nuit-là. L'aube arriva, et avec elle je découvris pleinement un spectacle de désolation. Nous étions 9 survivants, le chateau était en ruines, comme détruit par le feu, alors que rien n'avait brulé. Mon père était mort, ma mère était morte, tous ceux que je connaissais était morts. Ceux qui étaient encore en vie réunirent tout ce qu'ils purent trouver, et nous partimes à pied, car il n'y avait aucune trace de nos chevaux, ni d'aucun autre animal d'ailleur. Il nous fallait atteindre avant la nuit une place sure, et nous avions beaucoup de chemin à faire avant d'arriver à la ville voisine.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:35 (2018)    Sujet du message: La Renaissance des Dragons

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Eternels Index du Forum -> La Ville -> La Bibliothèque RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com